Devenir pilote de chasse

avion de chasse

20 Avr Devenir pilote de chasse

Devenir pilote de chasse est un rêve pour beaucoup. Comment devenir pilote de chasse ? Suivez le guide pour tout savoir sur ce beau métier. Etre pilote de chasse, c’est avoir la certitude de voir le soleil tous les jours, de ressentir un sentiment de liberté, de vivre des sensations uniques. Mais le pilote de chasse est avant tout un officier de l’armée française, qui navigue dans un cadre donné et obéit aux ordres. Le métier de pilote de chasse est en somme un paradoxe, qui requiert un cadre très formel mais qui procure de la liberté.

Pourquoi devenir pilote de chasse ?

La première question à se poser pour tout aspirant au métier de pilote de chasse est pourquoi ? Pourquoi devenir pilote de chasse. Car ce métier, s’il est convoité, ne convient pas à tout le monde. Et le taux d’acceptation est relativement faible. Beaucoup rêvent de devenir « chevaliers du ciel », mais en réalité, une infime fraction des prétendants sera acceptée. Alors pourquoi devenir pilote de chasse ?

Le pilote de chasse doit être disponible à tout moment. Le pilote de chasse fait des mathématiques constamment pour calculer des opérations passées, présentes et surtout futures. Le pilote de chasse obéit à un cadre très précis et ne peut s’en écarter. Le pilote de chasse devra peut-être tuer pour la France. Le pilote de chasse peut subir un stress colossal. Le pilote de chasse peut éprouver des difficultés à avoir une vie de famille normale…

Alors pourquoi devenir pilote de chasse ? Parce que c’est l’un des plus beaux métiers du monde. Malgré le cadre, le stress et la pression, malgré les conséquences des actes, le pilote de chasse est d’abord heureux de servir son pays, et à égal niveaux, est heureux d’être dans les airs à bord de machines volantes incroyables. C’est le « kiff » de voler qui donne envie de faire ce métier. Les sentiments de liberté et de toute puissance sont incroyables. Lorsque l’on pousse la manette des gaz, que l’on prend de la vitesse et que l’on tire sur le manche, ce moment où la roue avant décolle du sol, alors on sent l’adrénaline qui vous secoue, vous volez comme un oiseau… Et quelles machines… Voler sur Alpha Jet, Mirage, Rafale, la Ferrari des avions de chasse, est un plaisir unique.

Comment devenir pilote de chasse ?

Il existe deux voies pour devenir pilote de chasse. L’une est la voie normale, et « royale », l’autre est plus complexe et dépend des besoins de l’armée de l’air. Les prérequis dans tous les cas est d’être de nationalité française, et d’avoir moins de 24 ans. Autres prérequis, médicaux cette fois : satisfaire aux conditions médicales et physiques d’aptitude exigées à l’entrée (pas de port de verres correcteurs par ex.)

La voie normale – l’Ecole des Officiers de l’Armée de l’Air

Même si l’Armée de l’Air précise que toute personne ayant un baccalauréat de l’enseignement général ou technologique, titre reconnu équivalent ou diplôme de l’enseignement supérieur peut postuler, il faut préciser que vous aurez besoin d’un peu plus d’armes pour réussir votre concours. Généralement, les candidats font un Bac scientifique/mathématique (BAC S) suivi d’une à deux années de prépa. Ils passent le concours d’entrée de l’Ecole des Officiers de l’Armée de l’Air. S’ils sont reçus, ils iront à l’école de l’air de Salon de Provence pour suivre une formation de 17 semaines. Vient ensuite une formation de 4 ans en mode opératoire pour se former au métier de pilote, puis au bout de la troisième année, au métier de pilote de chasse. Cette formation comprend également des spécialisations.

Devenir pilote de chasse – en fonction des besoins de l’armée de l’air

L’autre voie pour accéder au métier de pilote de chasse est celle d’Officier Sous Contrat. Ce statut offre des postes en fonction des besoins de l’armée de l’air. Lorsque l’Armée a besoin de pilotes, qu’il en manque ou que les potentiels sont encore loin en formation, alors elle recrute des pilotes sous contrat. C’est un peu comme de l’intérim, mais avec de véritables perspectives à long terme.

Cette voie est souvent prisée par des pilotes d’aéroclub qui ont commencé à piloter très jeune, et qui souhaitent entrer dans le cockpit d’un avion de chasse. Le passage se fait par concours et tests d’aptitudes très poussés sur plusieurs jours. Si le candidat est retenu, alors rejoindra les élèves à l’Ecole de l’air. Si les formations sont ensuite similaires, les avantages des « directs » – ceux qui font le concours des Officiers de l’Armée de l’Air – sont notables tou au long de la carrière de ceux-ci. Il est donc préférable de bien se préparer pour réussir ce concours d’entrée. Mais au cas où, tout n’est pas perdu.

Combien gagne un pilote de chasse ?

Il faut le savoir, si vous avez des rêves de Ferrari, changez de métier. Car le pilote de chasse en instruction gagne 1650 euros net par mois, pour atteindre environ 2600 euros net par mois quand il devient opérationnel. Néanmoins, après dix ans en vol, le pilote se reconvertira généralement dans un poste à l’Etat-Major et en commandement. La rémunération varie en fonction du grade dans l’armée. Une grande majorité de pilotes de chasse postulent ensuite auprès de compagnies aérienne ou de frêt afin de continuer à voler, et parfois, pour être beaucoup mieux payés.

Les missions du pilote de chasse.

Le dépliant de l’Armée de l’Air vous dira que les missions du pilote de chasse sont les suivantes :

  • Exécuter des missions aériennes en escadron de chasse, sur une base aérienne opérationnelle (combat, dissuasion, interception, reconnaissance….).
  • Préparer la mission au sol (étude de l’environnement aéronautique, définition des tactiques de combat, briefing de mission…).
  • Piloter l’aéronef de combat (Rafale, Mirage…).
    Après le vol, en tirer tous les enseignements nécessaires.

Le métier de pilote de chasse est un métier qui se vit en équipe. Avec les autres pilotes bien sûr, mais aussi et surtout avec tous ceux qui font que le pilote volera dans le ciel. Il y a les techniciens et ingénieurs de maintenance, d’armement, d’informatique et de sécurité, le commandement, la navigation, etc… C’est toute une équipe qui permet au pilote de chasse d’évoluer dans son avion et de réussir ses missions.

L’Armée de l’Air a lancé un vaste programme de recrutement, dont des pilotes de chasse. Si vous êtes dans le cadre, contactez-les et ils vous guideront sur le processus à suivre. Si jamais malheureusement, vous n’arriviez pas à réussir le concours, ou si l’âge vous empêche de réaliser ce rêve, rien n’est trop tard pour évoluer dans un avion de chasse. Nous vous proposons de faire votre baptême en avion de chasse dans l’un de nos avions : Fouga Magister, L-39, ou pourquoi pas MiG-29 !

Crédits photos : © Richard Nicolas-Nelson / Armée de l’air