Contrat du siècle pour le F-35 ?

26 Juin Contrat du siècle pour le F-35 ?

Bonne nouvelle pour l’avion de chasse américain F-35 : ce bijou de technologie, qui constitue aussi un des plus gros dérapages budgétaires du Pentagone (avec un coût atteignant déjà 400 milliards de dollars par rapport aux 250 prévus initialement) pourrait décrocher le contrat du siècle. En effet, le groupe de défense américain Lockheed Martin pourrait conclure sous peu un accord sur la vente de 440 chasseurs F-35 à un groupe de 11 pays, dont les Etats-Unis, pour un montant de plus de 37 milliards de dollars (soit 33 milliards d’euros).

Il s’agirait là du plus gros contrat de vente du chasseur furtif américain. Cet accord marquerait également une nouvelle pratique commerciale consistant à conclure des ventes par lots sur plusieurs années, et ce afin de réduire le coût de chaque appareil.

Le F-35 fait décidément la une de l’actualité, puisqu’il a également été dévoilé récemment au Salon du Bourget : c’est le premier avion de combat à y être présenté depuis des années, et il y était en concurrence frontale avec le Rafale, qui est quant à lui un habitué du salon.

Une vraie guerre commerciale se joue entre ces deux avions, entre les Etats-Unis et la France. Si Dassault peut s’enorgueillir depuis 2015 d’avoir vendu le Rafale en dehors de l’Hexagone (au Qatar, à l’Egypte et à l’Inde, soit 84 appareils), l’avion de Lockeed Martin affiche un carnet de commandes bien plus conséquent des huit partenaires du programme (Australie, Canada, Danemark, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Turquie). Ce à quoi il faut aussi ajouter la Corée du Sud, Israël et le Japon qui l’ont déjà acquis.

Le groupe de Dassault espère vendre une vingtaine d’appareils en Malaisie, et semble bien parti pour vendre de nouveaux appareils à l’Inde, que ce soit pour l’armée de l’air ou la marine indienne (qui a annoncé rechercher 57 appareils pour équiper ses porte-avions). Mais c’est encore en Europe que la bataille commerciale entre le Rafale et le F-35 sera la plus rude : des pays tels que la Belgique, la Suisse ou encore l’Allemagne, doivent en effet renouveler leurs flottes, et semblent très partagés entre les possibilités offertes par le Rafale, le F-35, mais aussi le Typhoon et le Gripen…

crédit photo: Lockheed Martin