30 Oct Retour sur l’Eurofighter EF-2000 Typhoon

Après la réussite du Tornado, les principaux industriels européens de l’aéronautique proposèrent une formule de coopération internationale pour le développement d’un avion plus moderne destiné à remplacer les chasseurs/intercepteurs des années 70, déjà dépassés en terme de technologie et de structure. De ce projet allait naître l’Eurofighter Typhoon. La volonté d’élargir le marché et de réduire les coûts en faisant participer la France engendra une très longue gestation, ponctuée de polémiques et de rivalités dûes aux énormes intérêts économiques et industriels. La France exigeait de superviser chacune des trois parties essentielles : la cellule, le moteur, et l’électronique. Prétention inacceptable pour la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Italie, entre-temps rejoints par l’Espagne. La question fut tranchée le 2 Aout 1985, lorsque la France quitta le programme. Le 21 octobre 1986, les quatre autres pays constituèrent un consortium industriel chargé de développer l’avion et les unités motrices. Le consortium répartit la production de la cellule entre British Aerospace, MBB et l’allemand Dornier, Aeritalia en Italie et CASA en Espagne. Le consortium Eurojet confia la construction des moteurs à Rolls-Royce, à l’allemand MTU, à Fiat Aviazone et à l’espagnol TIP pour le développement et la réalisation des moteurs EJ200. Le programme définitif appelé Eurofighter 2000 démarra en décembre 2002 avec le développement de 7 prototypes. Le premier vol fut réalisé par l’avion allemand DA1 le 27 mars 1994. Et le baptême de l’air du prototype italien DA3 eut lieu le 4 juin 1995. La production fut lancée en décembre 1997 sur la base d’un programme prévoyant 620 exemplaires pour les 4 partenaires : 232 avions de chasse pour la Grande-Bretagne, 180 pour l’Allemagne, 121 pour l’Italie, et 87 pour l’Espagne. Ces quantités furent revues à la baisse, à la fois pour réduire les dépenses militaires et faire face à l’augmentation des coûts. Les exportations en Autriche, Arabie et Oman offrirent une compensation partielle. Les premiers exemplaires furent livrer sur une variante biposte en 2003 alors que les premiers monopostes suivirent début 2005. A la mi-2013, Eurofighter se targuait d’avoir reçu 571 commandes, dont plus de 350 déjà livrés et en service auprès de 20 escadrons opérationnels de six forces aériennes. Les premières opérations militaires ont eu lieu en Lybie en 2011. Voilà une très belle réussite européenne, et qui malheureusement, aura plombé toute chance commerciale du Rafale en Europe.