Retour sur le Vought-LTV A-7 Corsair II

28 Déc Retour sur le Vought-LTV A-7 Corsair II

Conçu dans la première moitié des années 1960 en remplacement du Douglas A-4 Skyhawk, le Corsair II allait se montrer l’un des appareils d’attaque les plus efficaces jamais construits. La preuve de ses qualités est donnée par les chiffres : dix-huit ans de production, de 1966 à 1984, et 1569 avions en de nombreuses versions. Il servit les forces aériennes américaines jusqu’en 1991 et demeure en première ligne en Grèce et au Portugal dans les premières années du 21ème Siècle. Les spécifications de l’US Navy qui débouchèrent sur ce type, émises le 17 mai 1963, demandaient la création d’un avion monoplace d’attaque léger subsonique caractérisé par un faible coût de production et capable de transporter un maximum de 6800 kg de bombes. Le contrat fut concédé à LTV (Ling-Temco-Vought, groupe qui avait absorbé Vought Corporation en 1961), et le marché portant sur la réalisation de sept appareils expérimentaux et de 35 exemplaires de présérie, désignés A-7A et baptisés Corsair II en hommage au fameux chasseur embarqué de la Seconde Guerre mondiale, fut signé le 19 mars 1965. Le 15 novembre 1966, les tests d’évaluation commencèrent sur le porte-avions America.

L’avion reçut le baptême du feu au Vietnam le 4 décembre 1967. La première version (193 unités) fut suivie des A-7B (196 unités, premier vol le 6 février 1968) dotés d’un moteur plus puissant et déclarés opérationnels en janvier 1967, et des A-7C (67 exemplaires, premier vol le 25 novembre 1968 et mise en service à partir de juin 1969) équipés d’un moteur différent. La version suivante, l’A-7D (dessinée ici), plus importante, fut développée à partir d’une demande spécifique de l’USAF qui manquait d’un appareil de soutien tactique et d’appui rapproché. Le prototype, apparu le 26 septembre 1968, se révéla comme un appareil plus puissant et meilleur, équipé d’un réacteur Allison TF-41-A-1 dérivé du Rolls-Royce Spey. Ces Corsair II, qui entrèrent en service en 1969 et furent construits à 459 exemplaires, furent utilisés principalement au Vietnam, où ils accomplirent quelques 12928 sorties pour la perte de quatre appareils seulement. L’occasion de répéter le succès de l’A-7D se présenta pour l’US Navy avec l’A-7 E, qui devint le principal type de production avec 535 unités. Le prototype fit son premier vol le 25 novembre 1968, et les livraisons commencèrent le 14juin 1969. L’avion entra en service opérationnel en mai 1970 à bord du porte-avions America. Après la fin du conflit vietnamien, ces Corsair II jouèrent un grand rôle dans d’autres interventions militaires : à la Grenade en 1974, au Liban en 1983, en Libye en 1986, en 1988 lors de la guerre Iran-Irak et finalement en 1991 dans l’opération « Tempête du désert » de la guerre du Golfe. Ce conflit marqua aussi la fin de la carrière opérationnelle de l’A-7E, qui vola pour la dernière fois le 27 mars 1991.