Pourquoi les pilotes de F-35 sont malades en vol ?

17 Déc Pourquoi les pilotes de F-35 sont malades en vol ?

Jay Flottmann, médecin militaire et colonel de l’Armée de l’air des Etats-Unis, a déterminé une possible cause des malaises ressentis par les pilotes de chasseurs-bombardiers F-35 dernier cri, annonce la revue Aviation Week. Auparavant, le médecin a fait des vols à bord de trois chasseurs F/A18 Hornet. Un chasseur était équipé d’un système d’alimentation en oxygène LOX, alors que les deux autres étaient dotés d’une station d’oxygène plus moderne, OBOGS, conçue pour les chasseurs F-35. Flottmann a conclu que OBOGS fournissait beaucoup trop d’oxygène dans la cabine lors de grandes surcharges, ce qui rendait difficile la respiration du pilote. Gros budget, gros problèmes: les troubles de santé que l’armée US ne réussit pas à traiter «Je suis persuadé que la haute teneur en oxygène dans le gaz respiratoire mariée au fonctionnement du régulateur de respiration a une incidence néfaste sur la productivité du pilote», indique le colonel. Flottmann a également remarqué que les pilotes serraient trop fort leurs ceintures de sécurité, ce qui provoquait un sentiment de manque de confort avant même le décollage de l’avion. Le colonel a recommandé à l’Armée de l’air américaine de faire corriger l’alimentation en oxygène et d’étudier l’influence de l’équipement des pilotes sur leur respiration. Plusieurs incidents physiologiques, survenus cette année dans des F-35 qui avaient décollé depuis la base aérienne de Luke en Arizona, ont causé une suspension des vols temporaire. Des incidents similaires ont été signalés sur les bases de Nellis au Nevada et de Port Worth au Texas. Les possibles raisons de la détérioration de l’état de santé comprennent non seulement l’hypoxie, mais aussi une hypercapnie (un niveau élevé de CO2 dans le sang), une hypoxie tissulaire (une carence d’apport en oxygène aux tissus), des accidents de décompression, une déshydratation, un manque de sommeil et un épuisement nerveux.