La Turquie volera en avion de chasse F-35

pilote de chasse

26 Juin La Turquie volera en avion de chasse F-35

Alors que dans des temps de tensions et dissensions en Europe on pourrait croire qu’il serait intéressant de jouer collectif, la dure réalité du business rattrape les bonne intentions. La Turquie, qui espère se voire ouvrir les portes de l’Union Européenne, a préféré le F-35 plutôt que le Rafale ou Gripen. C’est dommage, mais elle n’est pas la seule, comme la Pologne, pays membre de l’UE. En effet, la Turquie a pris livraison de son premier avion de combat F-35 lors d’une cérémonie tenue à Forth Worth, au Texas, jeudi. Des représentants du sous-secrétariat turc à l’industrie de défense et des entreprises turques impliquées dans le projet ainsi que des représentants de la compagnie américaine de Lockheed Martin ont assisté à la cérémonie au siège de la Lockheed Martin Corporation au Texas, dans le sud des Etats-Unis. La Turquie participe au programme des F-35 depuis le début de 1999. L’industrie de défense turque a joué un rôle actif dans la production de ces avions. En effet Alp Aviation, AYESAS, Kale Aviation, Kale Pratt & Whitney et Turkish Aerospace Industries ont produit des pièces du premier avion de combat F-35. L’avion devrait stimuler la force aérienne turque avec ses capacités supérieures telles que la détection fine assurée par ses capteurs dernier cri et un système radar avancé.

Le premier avion de chasse F-35 livré jeudi sera affecté à la base aérienne de Luke en Arizona pour l’entraînement des pilotes. Le deuxième avion sera livré dans les prochains jours; les troisième et quatrième seront livrés en mars 2019. Ces avions resteront aux États-Unis pendant la période d’entraînement des pilotes turcs. Les cinquième et sixième avions seront directement envoyés en Turquie une fois leur production finalisée en novembre 2019. Les avions de combat F-35 seront fonctionnels au sein du 7e Commandement de la principale base aérienne de la province de Malatya. Les formations débuteront en 2020 après l’arrivée des avions en novembre 2019.

La Turquie prévoit d’obtenir 100 chasseurs F-35 dans les années à venir, dans le cadre de cet accord. Trente avions ont déjà été commandés. Le sous-secrétaire adjoint à l’industrie de la défense turque, Serdar Demirel, a déclaré que « le magnifique avion de combat est l’un des indicateurs les plus importants du partenariat et de l’alliance stratégique entre la Turquie et les États-Unis ». Demirel a noté que le F-35 serait le chasseur de cinquième génération à figurer dans l’inventaire des forces armées turques. Lockheed Martin est la société leader et elle joue un rôle important dans le développement de l’aviation militaire et de l’industrie de la défense turques, a-t-il ajouté. La Turquie obtient ainsi son premier avion de chasse F-35 depuis son adhésion au programme il y a 19 ans. Selon le reponsable turc, l’avion augmentera l’efficacité des capacités de défense et d’attaque de l’armée de l’air du pays. Les missiles HGK et SOM-J fabriqués localement par la Turquie seront en effet intégrés dans le F-35, a-t-il ajouté Demirel a tenu à remercier les partenaires de l’industrie de la défense turque, à savoir, le Bureau du programme JSF, l’équipe Lockheed Martin Aero, Pratt & Whitney et l’équipe turque, pour leurs contributions au programme des F-35.

Par ailleurs, la présidente de Lockheed Martin, Marilyn Hewson, a déclaré que l’entreprise était honorée de livrer le premier avion F-35 à la République de Turquie. Elle a ajouté que le F-35 jouerait un rôle décisif dans l’amélioration de la sécurité mondiale. Jeudi, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré que les avions de chasse américains F-35 arriveraient en Turquie en 2020. S’adressant à des journalistes dans la province d’Antalya, dans le sud de la Turquie, Cavusoglu a indiqué que l’entraînement des avions construits par Lockheed Martin serait effectué aux États-Unis jusqu’en 2020. « Il y aura des activités de formation jusqu’en 2020. L’arrivée des avions en Turquie aura lieu en 2020 », a-t-il déclaré. Lundi, le Sénat américain a massivement approuvé la loi de finances relative au budget de défense nationale, qui comprend un amendement interdisant la vente à la Turquie d’avions de combat interarmées F-35. Pour justifier leur mesure, les sénateurs ont avancé l’achat par la Turquie du système russe de défense aérienne S-400 et la détention de citoyens américains par les autorités turques. Plus tard, la Turquie a annoncé que la livraison des avions aurait lieu lors d’une cérémonie au Texas, et que les avions arriveraient en Turquie une fois que les pilotes auraient terminé l’entraînement.